News Africa 83058 visites
Accueil

Livre de Abdoul Latif Coulibaly

Dimanche 6 Septembre 2009 - 22:13:3

 

L’ARMP va se prononcer sur les conclusions, selon Youssouph Sakho

  Le conseil de régulation de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP) va prochainement statuer sur le contenu du livre ‘’Contes et mécomptes de l’ANOCI’’ du journaliste Abdou Latif Coulibaly, a annoncé, dimanche, dans l'émission grand jury sur la RFM ,Youssouph Sakho.

L’organe compétent a été saisi du contenu de ce livre par des membres de la société civile et du secteur privé sénégalais, a précisé le directeur de l’ARMP, au cours de ‘’Grand Jury’’. Il a rappelé au cours de cette émission hebdomadaire de la Radio futurs médias (RFM) que la structure dont il est le directeur général n’a pas le pouvoir de s’autosaisir dans de tels cas.

Evoquant le profil des membres du conseil de régulation et du comité de règlement des différends de l’ARMP, Youssouph Sakho a dit que ‘’ce ne sont pas des personnes qui peuvent se débiner. Ça ne leur ressemble même pas’’.

Il a souligné que la société civile, le secteur privé et l’administration sont représentés au sein de ces différentes instances ‘’par des cadres de valeur’’. Ce qui fait que, selon lui, il est ‘’impossible de penser venir devant ces gens-là avec des arguments qui ne sont pas tirés du droit et de la logique’’.

Conformément aux normes en vigueur sur le plan international, ‘’l’ARMP peut être saisie par n’importe quel citoyen’’, s’est félicité son directeur général. ‘’Nous pouvons être saisis d’un recours introduit dans les formes requises, l’ARMP peut même être saisie par dénonciation anonyme’’, à partir du numéro vert ou de son portail électronique, a-t-il indiqué.

Journaliste et écrivain, Abdou Latif Coulibaly a présenté il y a quelques semaines à la presse son ouvrage intitulé ‘’Contes et mécomptes de l’ANOCI’’ (Editions L’Harmattan et Sentinelle). Selon l’auteur, ce livre a été écrit sur la base de documents officiels, dont des procès-verbaux de réunion et le rapport du commissaire aux comptes de l’ANOCI.

Coulibaly a relevé, entre autres, 18 milliards de dépenses de fonctionnement, 26 milliards pour la réfection de l’hôtel Méridien Président, 8 milliards pour l’affrètement d’un paquebot-hôtel, 687 millions pour l’aménagement et l’équipement du bureau du Président du Conseil de surveillance, Karim Wade.

Dans cet ouvrage de 200 pages, le journaliste passe au peigne-fin les comptes de l’ANOCI et s’intéresse en particulier aux conditions d’attribution des marchés publics.

L’Agence nationale de l’Organisation de la Conférence islamique a été créée en juin 2004 pour coordonner notamment la construction d’infrastructures hôtelières et routières sur la Corniche Ouest à Dakar.

Aps.


 

   
 

Face aux délestages et inondations

Vendredi 4 Septembre 2009 - 23:56:13

La convergence SUTSAS-SAS crie son indignation.

Diagnostiquant la situation actuelle du pays avec notamment les délestages et les inondations,la convergence  sutsas-sas se désole de celle-ci.Elle invite le gouvernement sénégalais à matérialiser sa promesse,en aidant  les populations qui souffrent dans les eaux.Elle a aussi dénoncé les nombreux délestages qui pertubent depuis un  certain temps,les sénégalais qui ne savent plus où donner la tête.

Depuis quelques jours,les délestages hantent le sommeil des populations.Ils durent parfois treize heures de temps,sans aucune explication.Ce qui a suscité la colère des travailleurs de la convergence SUTSA-SAS."Les centres de santé souffrent car non seulement les factures d'achat de carburant ont par endroit quadriplé,mais certains générateurs d'électricité ont jusqu'au point de se détériorer se plaint Mballo Dia Thiam,le sécretaire général du Sutsas.D'aprés lui,ces mêmes coupures et délestages occasionnent des perturbations de programmes  opératoires des blocs chirurgicaux."Elles menacent même la survie des enfants qui,selon lui,sont des crèches ou couveuses,mais aussi impactent négativement sur la conservation des denrées alimentaires,la pharmacie des hôpitaux.Ils constituent une menace sur le programme élargi de vaccination(PEV) notamment la qualité de la conservation du vaccin dit-il".Par ailleurs,a-t-il déclaré,le tissu économique en prend un sacré coup car tout ceux qui exercent des petits métiers n'arrivent plus à s'en sortir parce qu'ils sont handicapés par des voies impraticables et une électricité introuvable.S'exprimant sur les inondations,Mballo Dia Thiam demande à l'Etat Sénégalais d'aider les populations.Puisque constate t-il,le plan Orsec n'a rien servi l'année dernière.Au contraire,il n'en est que de nom,avant d'en ajouter que lui et,ses camarades se rendront dans la banlieue dés la semaine prochaine.Ils seront en compagnie des collectivités locales;il invite ses camarades à secourir davantage les sinistrés.En somme,il exhorte de mettre en alerte tous les agents de la santé et de l'action sociale.Isoler les hôpitaux et les formations sanitaires des aires de délestage et doter des générateurs d'électricité aux structures qui n'en disposent pas.
M.Gaye
journaliste

Protestation contre les délestages

Mardi 1 Septembre 2009 - 23:43:27

ouleymane Ndéné Ndiaye dit comprendre les manifestants contre les délestages


 Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a soutenu mardi après-midi que le gouvernement comprend les populations qui ont manifesté lundi soir dans des quartiers de Dakar pour protester contre les délestages.

‘’C’est un comportement que nous comprenons. Vous savez, des citoyens qui jeûnent toute journée et qui n’ont pas le courant s’énervent. Ces désagréments nous les partageons avec eux. Nous les comprenons très bien, c’est pourquoi, le gouvernement va travailler à diminuer la souffrance des populations sur cette question’’, a-t-il indiqué.

M. Ndiaye s’exprimait au sortir d’une réunion sur l’énergie à laquelle ont pris part, le ministre de l’Energie et des Biocarburants (Samuel Sarr) et ses collègues de l’Intérieur (Cheikh Tidiane Sy), du Budget (Abdoulaye Diop) et de la Communication (Moustafa Guirassy).

La rencontre s’est tenue au lendemain d’une série de manifestations des populations contre la multiplication des délestages dans de nombreux quartiers de Dakar.

‘’La sortie des jeunes dans la rue fait suite aux délestages. Donc, si nous nous sommes réunis c’est parce que nous avons senti que ces délestages-là avaient commencé à faire grincer des dents’’, a dit le Premier ministre.

Selon lui, la rencontre ‘’n’est pas une réunion exceptionnelle. Ce n’est pas une réunion de crise comme certains auraient pû être amenés à le croire’’.

‘’Il s’agit simplement d’une concertation, d’une rencontre entre le ministre de l’Energie, le ministre du Budget, celui de l’Intérieur et le Premier ministre pour essayer de trouver une solution aux délestages hélas qui frappent les populations du Sénégal’’, a-t-il poursuivi.

Prié de décliner la stratégie du gouvernement pour faire face aux délestages, le Premier ministre a souligné que ’’les solutions sont administratives’’.

‘’Nous ne les révélerons pas, nous les appliquerons et vous verrez justement les résultats sur le terrain’’, a-t-il ajouté.

Aps


 

Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Réalisé par Africaciel.com