News Africa 80454 visites
Accueil

Rencontre Internationale des Eleveurs

Mardi 25 Aout 2009 - 20:26:19

Vers la création de réseau des organisations sous régionales!

Le secteur de l'élevage connaît un dynamisme en Afrique de l'ouest et, occupe de plus en plus une place prépondérante dans la formation du pib.Malhereusement le secteur tarde à avoir une coordination régionale.Les éleveurs n'ont ni de moyens pour exécuter et mettre en oeuvre des actions transfrontalières.Ils l'ont fait savoir,ce mardi,lors d'une table ronde,tenue,dans un grand endroit de la place,à Dakar.La compétivité des productions locales se trouvent de plus en plus mise à mal par des importations croissantes de produits animaux.Les filières voient leurs chances se retrouver une place sur le marché national s'amincir au fur et à mesure de la généralisation d'un libre échange qui les marginalise."Le conseil national des maisons d'éleveurs du sénégal est prêt à s'engager dans la création de réseau des organisations sous régionales d'éleveurs sous forme de cadre de concertation formel,afin de prendre une part active dans la mise en cohérence des politiques" a laissé entendre le président dudit conseil Ismaila Sow.Il nourrit l'espoir que durant la rencontre,les acteurs échangeront sur les possibilités de création de ce réseau."Cela nous permettra de mettre en place un système de renforcement de capacités et d'élaborer un calendrier de rencontre sur des thématiques communes à nos différents Etats,en comptant fortement sur la contribution attendue des organisations paysanes soeurs"renseigne monsieur Sow.Il tend la main à tous les éleveurs de la sous région et,ceux d'ailleurs à se pencher davantage,sur les maux qui gangrènent leur secteur.Pour sa part,le ministre chargé des organisations paysannes,Khadim Guèye réitère l'engagement du gouvernement sénégalais.D'aprés lui,l'Etat du Sénégal ne manquera pas d'apporter son concours aux producteurs ruraux.Le ministre Khadim Guèye de poursuivre:"En effet,soucieux d'unifier les producteurs,son excellence Me Wade nous a instruit à appuyer les producteurs ruraux pour leur permettre de fédérer leurs organisations dans un vaste mouvement national"dit-il.


Fonds Sénégalais pour la Zakat

Dimanche 23 Aout 2009 - 23:23:48

Vers la réduction de la pauvreté!

Un ensemble de savants sénégalais,commerçants,cadres et autres musulmans évoluant dans plusieurs secteurs de la vie active  ont mis sur pied une maison de collecte,d'administration et de distribution de la zakat afin de lui faire jouer le rôle que l'islam est en droit d'en attendre.Le fonds sénégalais pour la zakat est né d'une prise de conscience;il s'inscrit"résolument dans une perspective de lutte contre la pauvreté et de prise en charge des besoins sociaux"a laissé entendre le docteur cheikh Ahmad lô,le président dudit fonds.D'aprés lui,ce fonds est destiné à faire renaître ce bien fondé à  l'islam.Avant d'ajouter:"l'objectif est de combattre la pauvreté,aider les jeunes à trouver du travail".Plusieurs domaines d'intervention ont été identifiés par le fonds;il s'agit de l'accés à l'eau potable,accés à l'éducation;les soins de santé et de bien être.Les principaux membres donateurs sont les chefs d'entreprises,agriculteurs et éleveurs,commerçants et tout autre musulman voulant faire une donation volontaire.S'expliquant sur l'importance de la zakat,docteur cheikh Ahmad lô estime que cela,est d'une importance capitale pour tout bon musulman.S'acquitter de la zakat est pour le musulman un acte éminent d'adoration de son Seigneur,au même titre que la prière ou le pélerinage.On ne peut parler de l'islam sans parler du prélèvement de la zakat.

Droit d'auteur

Jeudi 20 Aout 2009 - 15:12:48

Le BSDA avertit!

De plus en plus,les observateurs assistent à ce qui ressemble à une confrontation entre le BSDA et certaines catégories d'utilisateurs du répertoire littéraire et artistique,notamment la RTS et quelques radios privées encore récalcitrantes.
Le Bureau Sénégalais d'auteur est chargé d'assurer la protection des droits d'auteur et de contrôler l'exploitation des répertoires littéraires,musicaux,dramatiques et audiovisuels sur toute l'étendue du territoire national.C'est une societé de gestion collective dont la mission consiste à défendre les intérêts moraux et matériels des titulaires de droits. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction,le BSDA a laissé entendre que les médias publics et privés,sont des partenaires indispensables des créateurs,donc de la societé qui protège et gère les droits de ces derniers.Selon ledit communiqué,il est mentionné que la réclamation du droit d'auteur par le BSDA ne relève nullement d'une volonté individuelle de harcèlement dirigée contre une personne ou une entreprise. Elle est légitime parce que conforme à la loi,au souci de préserver un droit humain inaliénable et d'abord au simple bon sens. Si le fonctionnaire,le travailleur salarié et le citoyen exerçant une fonction libérale vivent aisément du fruit de leur travail,l'artiste aussi doit pouvoir jouir des retombées pécuniaires de ses oeuvres publiquement diffusées.Le communiqué note que le droit d'auteur n'est que le salaire différé de l'auteur que doivent payer les utilisateurs des oeuvres de l'esprit.Cependant,le communiqué du BSD souligne que,certaines radios font privées à l'image de la radio télévision walf fadjiri,pour ne parler que de ce cas,c'est parce que ce groupe de presse s'obstine à faire la sourde oreille,renseigne le communiqué.Même la RTS,grâce aux bons offices de Monsieur Moustapha Guirrassy,ministre de la communication,est en train de faire des efforts louables note le communiqué du bureau sénégalais du droit d'auteur.

Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Réalisé par Africaciel.com