News Africa 81659 visites
Accueil

Climat apaisé dans le secteur de l'éducation

Mardi 18 Aout 2009 - 21:20:21

Kalidou Diallo annonce des concertations en septembre .

 Le ministre de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire, du Moyen secondaire et des Langues nationales, Kalidou Diallo, a annoncé l’ouverture en septembre de concertations avec les syndicats d’enseignants, pour lever ‘’les derniers obstacles’’ avant la rentrée des classes au mois d’octobre.

 

M. Diallo présidait, mardi à Saly Portudal (Mbour), la cérémonie d’ouverture de l’atelier destiné à restaurer ‘’un climat social apaisé dans le secteur de l’éducation’’.

Organisée sous l’égide du Comité national du dialogue social (CNDS), la rencontre se tient en collaboration avec le Bureau international du travail (BIT).

‘’J’ai reçu des instructions du Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, pour réunir tous les syndicats d’enseignants au mois de septembre afin d’identifier les derniers obstacles avant la rentrée des classes’’, a déclaré le ministre.

Tout en saluant l’initiative du CNDS qui, a-t-il dit, ‘’arrive au bon moment’’, M. Diallo a profité de cet atelier pour appeler les syndicats d’enseignants et les associations de parents d’élèves à une solidarité active en faveur de l’éducation, celle des populations démunies en particulier.

Cet atelier se déroule en présence d’une trentaine de syndicats et divers acteurs du secteur de l’éducation, notamment la Fédération nationale des associations de parents d’élèves du Sénégal, du médiateur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Buuba Diop, et des ministères de l’Education et de la Fonction publique.

Le CNDS constate que depuis les décennies 80 et 90, le système éducatif sénégalais sort d’une crise pour rentrer dans une autre. Les facteurs d’instabilité sont latents ou manifestes, malgré la tenue des Etats généraux de l’éducation et de la formation professionnelle en 1982.

Pour sa part, le président Abdoulaye Wade a souhaité la tenue d’assises sur ’’le statut de l’enseignant’’.

APS

   

Aprés 15 ans de service

Lundi 17 Aout 2009 - 23:43:11

Madické Niang salue ’’l’engagement sans faille’’ d’un conseiller juridique français

 

 Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, Me Madické Niang a salué lundi à Dakar l’« engagement sans faille » du conseiller juridique français Eric Legrand qui quitte le Sénégal, après 15 ans au service du Centre de formation judiciaire (CFJ).



 

Me Madické Niang a souligné l’« engagement sans faille pour la cause de la justice » sénégalaise de M. Legrand, qu’il a décrit comme ‘’quelqu’un qui s’est investi de manière forte dans le labeur qui lui a été confié’’ : la rénovation du CFJ.

Affecté au Sénégal en 1995, dans le cadre de la coopération entre Dakar et Paris, Eric Legrand a permis ‘’d’aller vite dans l’œuvre de modernisation de la justice sénégalaise, avec beaucoup d’engagement’’, a ajouté M. Niang lors d’une cérémonie dédiée à ce magistrat appelé à rejoindre son pays dans les prochains jours. Eric Legrand, 52 ans, marié à une Guinéenne, a aidé le Sénégal à rénover le CFJ.

‘’Avec vous, il y a une forte particularité dans les relations franco-africaines. Vous aimez l’Afrique, aimez partager avec le Sénégal. (…) C’est quelque chose de formidable’’, a commenté le Garde des sceaux, en présence de chefs de plusieurs services judiciaires sénégalais.

Diplômé de l’université de Rouen (France) en 1982, M. Legrand a ensuite accédé au grade de maître de conférences à l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) de son pays. Il est aussi titulaire d’un diplôme d’avocat.

Le CFJ est aujourd’hui ‘’mondialement reconnu comme l’un des meilleurs instituts de formation de greffiers, malgré ses petits moyens. Il a permis d’aller former les magistrats tchadiens par exemple’’, a-t-il dit à l’APS, avant d’ajouter : ‘’C’est une réussite de la Coopération française.’’

Il a dit espérer que les fonctionnaires du CFJ continueront à ‘’renforcer ce qui y a été fait’’ et à travailler à ‘’une justice forte et transparente’’.

Sources APS


Vacances Citoyennes 2009

Dimanche 16 Aout 2009 - 14:44:0

Cérémonie officielle de lancement, jeudi à Bambey

  Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye préside jeudi au stade municipal de Bambey (région de Diourbel) la cérémonie officielle de lancement de l’édition 2009 des Vacances citoyennes, a appris l’APS de bonne source.

Les militants et sympathisants de Aida Mbodji, député et maire de la commune, multiplient depuis quelques jours les réunions et autres séances de travail pour réserver un accueil chaleureux au chef du gouvernement.

’’C’est un honneur mais aussi un défi pour nous, populations de Bambey, de réussir une mobilisation jamais égalée’’, a notamment dit Mme Mbodji, samedi au cours d’une réunion qu’elle a présidée à la salle des banquets de la mairie.

Au cours de cette réunion, toutes les questions relatives à l’organisation ont été soulevés par les intervenants et des solutions préconisées.

Les populations de Bambey sont déterminées à recevoir les quelques 10.000 jeunes venant de toutes les régions du Sénégal et leur réserver les meilleures conditions de séjour.

’’Nous sommes prêts à accueillir les différentes délégations malgré la conjoncture difficile’’, a soutenu Aïda Mbodji, invitant ses compatriotes à apporter tout leur soutien afin de relever le défi de l’organisation.

’’La fête sera belle’’, a poursuivi le maire qui a assuré que Bambey va honorer ses engagements pour réussir le lancement de l’édition 2009 des Vacances citoyennes.

Au cours d’une séance de travail prévue avant la cérémonie officielle, le ministre de la Jeunesse devrait apporter des réponses aux questions des jeunes des 12 collectivités locales du département de Bambey. Ces questions relatives à leur insertion dans des créneaux porteurs, à l’accès au financement, à la mise en place d’espaces jeunes.

Sources APS



   
 

Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Réalisé par Africaciel.com