News Africa 83419 visites
Accueil

Grippe A(H1N1)

Jeudi 17 Septembre 2009 - 0:3:29

Le Sénégal est épargné sur les cas de grippe A (H1N1), selon le directeur de la prévention médicale


 Le directeur de la prévention médicale, docteur Aboubacry Fall, a indiqué mercredi que tous les pays doivent se considérer comme potentiellement ‘’menacés’’ par la grippe A (H1N1), même si, le Sénégal est, pour le moment ‘’épargné’’ des cas de grippe.

‘’Il ne faut pas qu’on se voile la face, nous sommes face à une situation de pandémie à l’échelle planétaire’’, a notamment dit le médecin, lors d’un atelier d’information sur la grippe A (H1N1), mercredi.

Selon lui, tous les hôpitaux du Sénégal doivent prendre les mêmes dispositions pour une prise en charge ‘’correcte’’ d’éventuels cas d’affection de cette maladie même si, dit-il, le Sénégal est pour le moment épargné.

‘’Cette recommandation n’est pas spécifique à la région de Dakar’’, a encore souligné docteur Fall, soulignant que toutes les régions médicales doivent être en alerte, parce que la saison hivernale favorise toute sorte de grippe.

A ce sujet, le docteur Mady Ba, conseiller technique au ministère de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique a renseigné que la seule façon de faire la distinction entre la grippe saisonnière et la grippe A (H1N1) c’est de faire des prélèvements et des tests.

‘’C’est pourquoi, a-t-il expliqué, l’Institut Pasteur est en train de sillonner les différentes structures de santé, pour mettre en alerte toutes les régions médicales.

Selon le docteur Ba, pour pouvoir couvrir tous les besoins d’achats en médicaments en cas de détection de cas de grippe, le Sénégal devra dépenser entre 2 et 67 milliards en fonction du schéma qui sera mis place pour apporter une réponse.

S’agissant des mesures de prévention prises pour les pèlerins sénégalais en partance pour les lieux saints de l’Islam, il a fait savoir que le Sénégal se conforme aux dispositions prises par le pays d’accueil, l’Arabie Saoudite.

Le docteur Malang Coly, chargé de programme au bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a, pour sa part, confié que son institution préconise des stratégies de réponses en cas d’infection.

‘’L’OMS négocie pour mettre un stock de vaccin à la disposition des pays en voie de développement, mais aussi pour apporter une réponse aux éventuels cas d’infection de cette pandémie’’, a soutenu docteur Coly.

‘’Il est clair, a-t-il poursuivi, que l’OMS est en train de négocier avec les pays fabriquant de vaccins contre la grippe A (H1N1) pour que les prix qui doivent être appliqués aux pays les moins nantis, soient revus à la baisse’’.

Il a, a cet effet, fait savoir, que les pays en voie de développement souffriront le plus de cette pandémie, s’il arrive que l’un d’eux ait constaté des cas d’affection de grippe A (H1N1).

Aussi, a noté le docteur Coly, ‘’le Sénégal est à la recherche de son premier cas de grippe’’.

Aps

   
 
 

 
 

Commentaires


   ...
Réalisé par Africaciel.com